download

Télécharger la publication

  • logo
  • Pour télécharger la publication,
    veuillez entrer votre adresse email

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir des emails nos dernières actualités par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.

Cahier des charges de la méthode : les premiers livrables du projet Quartier E+C-

Lancé fin 2018, le projet de recherche Quartier E+C- a débuté par la définition du cahier des charges de la méthode par le Collectif Effinergie, l’Alliance HQE-GBC et sous la responsabilité d’Efficacity. Quatre livrables correspondant aux sous-tâches ont ainsi été livrés en mai 2019 à l’issue de cette première phase et sont désormais disponibles :

Etat des lieux sur les besoins d’évaluation en énergie et carbone des acteurs de l’aménagement
Ce document présente les processus de décisions et données disponible pour l’évaluation énergie carbone des projets d’aménagement dans leur grande variété. Il fait un résumé des évolutions du cadrage réglementaire marqué ces 20 dernières années par une volonté du législateur d’améliorer la prise en compte et de renforcer la planification énergétique et climatique, propose une synthèse des rôles respectifs des différents acteurs et leurs niveaux d’implication. Ces différentes analyses visaient notamment à mieux cerner le besoin des acteurs de l’aménagement opérationnel en termes de méthode d’évaluation et déterminer de façon pertinente les temps du projet auquel elle pourra éclairer utilement les décideurs pour des projets plus sobres en énergie et en impact carbone. Il en ressort trois étapes clés (ambition, orientations et spécifications).

Analyse des domaines et leviers d’actions nécessaires à l’évaluation des projets
Ce document recense les moyens d’action que la méthode devra valoriser. Partant de l’analyse d’un ensemble de projets la tâche à consister à lister les grandes catégories d’actions possibles et à dresser une liste provisoire de contributeurs (Energie et réseaux, bâtiments, services urbains, aménagement des espaces extérieurs enfin mobilité des personnes et logistique). L’analyse propose aussi un regroupement des leviers d’action par type d’approche technique (par ex. réseaux et systèmes énergétiques associés), organisationnelles (par ex. la mutualisation de la production d’énergie renouvelable dans le cadre d’une consommation locale) et comportementale (par ex. réduction du besoin en énergie par les usages).

Analyse des outils et méthodes existants sur l’évaluation énergie et carbone des projets
Ce document propose de passer en revue les nombreux référentiels techniques de labels ou certifications constituant des méthodes d’évaluation de la qualité environnementale d’un projet d’aménagement. L’intérêt de leur étude est double puisqu’ils décrivent un très grand nombre de leviers d’action aux mains des aménageurs et témoignent des méthodes d’évaluation pratiquées aujourd’hui. Si les porteurs de projets mettent en œuvre des méthodes d’évaluation, et être amenés à estimer la consommation énergétique ou les émissions de GES de certaines actions spécifiques, cette évaluation quantifiée n’y est pas faite de manière exhaustive pour l’ensemble des contributeurs d’un projet d’aménagement comme l’imposerait une Analyse de Cycle de Vie (ACV) sur un projet. Aujourd’hui on ne recense pas de méthode ACV qui se serait imposée dans les projets d’aménagement au travers d’une approche standardisée.

Cahier des charges de la méthode
Ce dernier document fait la synthèse des précédents pour proposer une expression des besoins sur l’évaluation « énergie carbone » des projets et des premières pistes de réflexion pour l’interprétation et l’utilisation des résultats. Il en va ainsi de la proposition d’une unité fonctionnelle en lien avec l’usager, en rupture avec les conventions actuelles à l’échelle des bâtiments, ou encore de celle d’un système permettant plusieurs vues possibles afin que chaque acteur puisse visualiser les impacts des leviers d’action sur lesquels il a la main, en réponse à la complexité des jeux d’acteurs en aménagement.

La proposition de cahier des charges de la méthode marque ainsi la fin de la première phase du projet et son entrée dans sa seconde phase à savoir l’élaboration de la méthode par le CSTB et Elioth.