L'alliance des professionnels pour un cadre de vie durable

L'alliance des professionnels pour un cadre de vie durable.

HQE en action

Quartier Énergie Carbone

Contexte et enjeux

Les opérations d’aménagement représentent des opportunités pour engager les territoires sur la voie de la transition énergétique et écologique. Les choix effectués en matière de planification, d’organisation spatiale, de morphologie urbaine, de localisation des emplois et des activités, ou encore de gestion des mobilités, impactent fortement leurs performances énergétiques et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
Face à ces opportunités force est de constater néanmoins plusieurs nécessités auxquelles ont souhaité répondre les acteurs du projet Quartier Energie Carbone :

  • Améliorer les connaissances et de quantifier les enjeux énergie-climat à l’échelle des quartiers,
  • Mieux articuler les stratégies de planification bas carbone avec les opérations d’aménagement qui doivent mettre en œuvre les objectifs définis,
  • Accompagner les acteurs opérationnels dans leurs ambitions, choix et solutions en les outillant pour des choix éclairés et la fixation d’objectifs réalistes (aide à la décision)
  • Favoriser les changements d’échelle et valoriser les actions et les mutualisations au-delà de la parcelle et du bâtiment.

Définition

Le projet de recherche Quartier Energie Carbone, conduit de 2018 à 2021, a ainsi eu pour objectif d’élargir la réflexion du Bâtiment à Energie positive (E+C-) et réduction Carbone à l’échelle du quartier. Comme l’expérimentation E+C- (lancée en 2016) l’avait fait pour les acteurs du bâtiment, ce projet se fixait pour ambition d’accompagner ceux de l’aménagement urbain vers la généralisation de bonnes pratiques de réduction des consommations d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre, dans le but de s’inscrire dans une démarche à faible impact carbone.

Soutenu financièrement par l’ADEME et piloté par un consortium fédérant le CSTB, Elioth, l’Alliance HQE-GBC, Efficacity, Effinergie, Certivéa, l’Association BBCA et Atlantech, avec la participation au Comité de Pilotage du ministère de la Transition Ecologique, le projet a visé la définition d’une méthode d’évaluation Quartier Energie Carbone, et son application sur 8 opérations pilotes.

La méthode développée permet de quantifier, par une approche ACV (Analyse en Cycle de Vie), la performance énergétique et les émissions de gaz à effet de serre d’un quartier neuf ou existant, en tenant compte de tous les contributeurs à cette échelle (bâtiments, réseaux, espaces extérieurs, mobilités…). Pour faciliter les comparaisons entre quartiers et trajectoires bas carbone, la méthode propose aussi une lecture des résultats ramenés à l’usager répondant à la Stratégie nationale bas carbone (SNBC), 

La méthode

Le projet a permis le développement et le test d’une méthode Quartier Energie Carbone proposant une évaluation des impacts énergie et carbone induits par un projet d’aménagement via une approche en Analyse de Cycle de Vie (ACV) :

  • Pour des quartiers en développement comme en renouvellement
  • Au moment des 3 étapes clés des projets (programme, plan guide, fiches de lots)
  • Au-delà des 4 contributeurs des ACV à l’échelle des bâtiments en intégrant les déplacements, le traitement des déchets, l’éclairage public, les infrastructures, les espaces publics, le chantier, le changement d’affectation des sols, la gestion de l’eau…
  • Avec la bonne prise en compte des solutions au-delà de la parcelle (concepts énergétiques partagés, mutualisations et économie circulaire: bâtiment, produits, énergie…)

La méthode Quartier Energie Carbone développée dans le cadre du projet de recherche propose d’exprimer la performance d’un projet d’aménagement au travers de l’empreinte carbone moyenne par usager. Elle considère l’influence du quartier sur cette dernière et facilite ainsi les comparaisons entre projets et par rapport à des objectifs locaux ou nationaux.

Il existe deux approches :

  • Quantifier l’empreinte carbone d’une opération d’aménagement aux différents stades d’un projet pour permettre d’adopter une stratégie opérationnelle, c’est l’approche « Aménageur »
  • Elargir la réflexion et l’évaluation à toutes les activités de l’usager d’un quartier, en utilisant des leviers d’un ordre moins technique et plus incitatif, ce que l’on nomme l’approche « Usagers ».

Projets pilotes

La méthode a été implémentée dans le logiciel Urbanprint développé par Efficacity afin de pouvoir être expérimentée sur 8 projets pilotes :

  1. Atlantech, un quartier Bas Carbone de l’agglomération de La Rochelle (17). Véritable espace où l’on peut Vivre, Apprendre et Entreprendre, ce quartier urbain bas carbone s’étend sur 27 Ha et fait de la transition énergétique sa première priorité. Maître d’ouvrage : Agglomération de La Rochelle ;
  2. Cité Descartes, un pôle d’activités labellisé situé à Champs-sur-Marne (77). Ce quartier d’affaires labellisé « démonstrateur industriel pour la ville durable » déploie des technologies de smart grid et des solutions de stockage de l’énergie. Maître d’ouvrage : EPAMARNE ;
  3. EcoCité Euroméditerranée, situé au cœur de Marseille (13). Le projet d’aménagement a vocation à être un territoire d’expérimentation de l’aménagement urbain pour tester, déployer et valoriser les services et technologies innovantes. Maître d’Ouvrage : EPA Euroméditerranée ;
  4. Les nouveaux Echats, un écoquartier situé à Beaucouzé (49). Développé sur 14 ha, il compte 380 logements et une « forêt qui pousse ». Maître d’ouvrage : ALTER, Anjou Loire Territoire ;
  5. Portes de Paris, la partie nord du Parc d’activités à Saint-Denis/Aubervilliers (93). Sur une zone de 50 ha, ce projet prévoit la réhabilitation de bâtiments en contexte urbain dense et la création d’un campus d’entreprises. Maître d’ouvrage : ICADE ;
  6. 17&Co, situé sur le site de la Porte de Saint-Ouen à Paris (75). Un projet mixte d’innovation et de rencontres, lauréat du concours Inventons la Métropole du Grand Paris sur un des sites parisiens intra-muros. Maître d’ouvrage : BNP Paribas Immobilier.
  7. Issy Cœur de Ville, projet de quartier en plein centre-ville d’Issy-les-Moulineaux (92). Articulé autour d’un parc arboré le futur quartier proposera de nombreux commerces, logements (627) et bureaux (40 000m²) ainsi que des équipements publics (un groupe scolaire et une crèche).
  8. Le quartier de la gare de Saint-Julien, visant le réaménagement du quartier de la gare de Saint-Julien-en-Genevois (74). Le projet sur une surface de 60 000 m², répartis entre les secteurs de Perly et la gare ferroviaire, accueillera à terme 700 logements et des immeubles à vocation mixte ainsi qu’un parking souterrain, un hôtel et un pôle multimodal.

Les premiers constats et la diffusion des connaissances

L’application de la méthode sur 8 opérations d’aménagement pilotes très diverses dans leur état d’avancement, leur programmation et leur localisation fait apparaître:

  • La mobilité, les produits de construction et l’énergie dans l’ordre des 3 plus importants contributeurs dans les émissions carbone 

Le projet de recherche a permis d’avancer sur la compréhension des leviers du bas carbone à l’échelle des quartiers et d’en mesurer l’efficacité, la méthode développée donnant des clefs aux aménageurs, acteurs décideurs et collectivités territoriales pour opérer un choix global face au changement climatique. L’un des enjeux pour poursuivre les réflexions engagées reste la nécessité de capitaliser sur un nombre toujours plus large d’opérations de typologies diversifiées.