download

Télécharger la publication

  • logo
  • Pour télécharger la publication,
    veuillez entrer votre adresse email

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir des emails nos dernières actualités par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.

Test HQE Performance 2015 – Plaquette d’appel à test - 6/2015

Après un travail en commun pendant près de 2 ans, les Associations HQE et ORÉE, en collaboration avec leur groupe de travail « Biodiversité et Bâtiment », lancent le test HQE Performance Biodiversité 2015. Destiné à toutes les typologies de bâtiments, engagés en certification ou pas, ce test opérationnel repose sur la démarche Biodi(V)strict qui permet l’évaluation des impacts des bâtiments à l’échelle de la parcelle sur les écosystèmes. Objectif : proposer une évaluation du potentiel « Biodiversité » du bâti par une approche scientifiquement reconnue. Ce projet est mené en partenariat avec AgroParisTech, Chaire eco-conception, Vinci Construction, Certivéa et Cerqual et les résultats sont attendus en 2016.

Ce test s’inscrit dans le projet « HQE Performance » , qui, grâce à des acteurs pionniers, a déjà permis d’innover dans les pratiques et de dégager des premières tendances sur les performances des bâtiments en matière de consommation énergétique, de changement climatique, de production de déchets, de consommation d’eau, de ressources …

Afin de promouvoir la prise en compte de la biodiversité dans les projets immobiliers, le Test HQE Performance Biodiversité 2015 propose de tester la démarche Biodi(V)strict pour l’évaluation des impacts des bâtiments à l’échelle de la parcelle sur les écosystèmes.

Grâce aux retours des expérimentateurs et aux connaissances apportées, cette phase test permettra :
– d’intégrer des retours utilisateurs pour améliorer l’aide à la décision
– de capitaliser des données et des retours d’expérience
– de déterminer des valeurs de référence

L’objectif de cet appel à projet est de proposer une évaluation du potentiel écologique du bâti par une approche scientifiquement reconnue.

Cadre de référence du bâtiment durable - 5/2015

Le cadre de référence du bâtiment durable de l’Association HQE concerne tous les acteurs du bâtiment et de l’immobilier qui souhaitent entrer dans une démarche de progrès en faveur de la qualité de vie, du respect de l’environnement et de la performance économique.

Il s’applique à tous les types de bâtiments neufs, en rénovation ou en exploitation.

Constitué de principes, d’engagements et d’objectifs, il propose une vision structurante pour les années à venir, afin d’accompagner les acteurs et de leur faciliter la mise en œuvre opérationnelle de bâtiments durables. Par ces repères partagés, qui remplacent les 14 cibles, il facilite la transversalité et incite les différents acteurs – professionnels, habitants ou utilisateurs – à travailler ensemble, à agir de façon responsable et à innover.

Biodiversité et bâtiment : des enjeux à chaque étape au bénéfice des utilisateurs et de la planète - 12/2014

Ce mémento pour les acteurs de la construction et de l’immobilier, fruit du groupe de travail « bâtiment et biodiversité » co-animé par l’Association HQE et OREE a une visée pédagogique et de vulgarisation auprès des acteurs de la construction et de l’immobilier.

Il ambitionne d’ouvrir l’horizon des possibles pour dépasser la seule action de mise en place de ruches, d’enrichir le vocabulaire des acteurs de quelques notions comme la biodiversité « ex situ » et de convaincre les acteurs qu’il est possible d’agir au bénéfice des utilisateurs et de la planète.

Ce document de 6 pages est construit autour de 8 questions clés assorties chacune d’un témoignage :

  • Qu’est-ce que la biodiversité ?
  • Biodiversité et bâtiment, de quoi parle-ton ?
  • Quels bénéfices pour l’utilisateur ?
  • La biodiversité lors de la phase programme ?
  • La biodiversité lors de la phase conception ?
  • La biodiversité lors de la phase réalisation ?
  • La prise en compte de la biodiversité ex situ et le bâtiment ?
  • La prise en compte de la biodiversité en phase d’exploitation ?

Règles d’application pour l’évaluation de la qualité de l’air intérieur d’un bâtiment neuf ou rénové à réception - 9/2013

Ce protocole vise à l’évaluation de la qualité de l’air intérieur avant que les occupants ne prennent - ou reprennent - possession du bâtiment. Le document a été révisé en juin 2015.

Les polluants à mesurer sont pour certains d’origine extérieure (dioxyde d’azote, benzène, particules fines, radon) et pour d’autres d’origine intérieure (formaldéhyde, COV totaux, monoxyde de carbone si source interne de combustion).

Le protocole précise pour chacun de ces polluants, les méthodes de prélèvement et d’analyse, les stratégies d’échantillonnage et les valeurs sanitaires de référence.

Ce contrôle à réception devrait offrir aux occupants une qualité sanitaire de l’air intérieur satisfaisante et justifier la pertinence des dispositions constructives et des équipements choisis et mis en œuvre.

Il restera aux occupants à maintenir cette qualité en utilisant correctement les équipements mis à leur disposition et en maîtrisant au mieux les sources de pollution liées à leurs activités.