Lancement du Cadre de définition du « Bâtiment connecté, bâtiment solidaire et humain »

image essai
L’Alliance HQE-GBC et SBA publient le cadre de définition du « Bâtiment connecté, bâtiment solidaire et humain », présenté par le Secrétaire d’Etat à la cohésion des territoires : un langage commun pour accélérer la transition numérique de tous les bâtiments

Pour répondre aux attentes des utilisateurs, les bâtiments vont devenir des plateformes de services numériques. A cette fin, ils devront à être connectés, communicants et centrés sur les besoins de l’utilisateur, que ce soit dans le cadre des constructions nouvelles ou de la mise à niveau du parc immobilier existant.

Un cadre de définition pour accompagner la transition numérique des bâtiments
Ce cadre de définition a été construit pour accompagner les professionnels du bâtiment et de l’immobilier à relever les nouveaux défis liés à la transition numérique :
• Répondre aux attentes des utilisateurs qui sont en demande de services numériques favorisant leur qualité de vie ;
• Proposer des bâtiments capables d’intégrer dans leur fonctionnement de plus en plus d’objets connectés ;
• Remédier aux problèmes de connexion internet, qui ont un impact négatif sur la productivité des salariés et le confort des habitants ;
• Protéger les systèmes techniques du bâtiment des cyberattaques et les données personnelles des individus ;
• Réduire le risque d’obsolescence induit par une trop grande fermeture des infrastructures numériques du bâtiment, avec à la clé des coûts parfois très élevés pour des remises à niveau.
Un cadre de définition qui propose un ensemble de principes techniques et organisationnels pour permettre l’accès aux services numériques
Pour répondre à l’évolution des usages, à la diffusion massive des technologies numériques, et permettre au bâtiment de devenir une plateforme de services numériques, les professionnels du bâtiment ont besoin d’un cadre commun et de principes-guides. C’est l’objectif du cadre de définition du bâtiment connecté, bâtiment solidaire et humain.
Le cadre de définition décrit les principes techniques et organisationnels à prendre en compte pour que le bâtiment bénéficie d’une meilleure connectivité, d’une architecture réseau, d’équipements et d’interfaces qui favorisent l’interopérabilité, d’un niveau adéquat de sécurité des systèmes et de protection des données, de façon à accueillir dans de bonnes conditions les services numériques attendus par les utilisateurs.
Le cadre de définition comporte 6 thèmes :
4 thèmes relatifs aux principes techniques
• Connectivité : assurer une connectivité performante du bâtiment via un raccordement optimal aux réseaux de communication ;
• Architecture réseau : assurer la circulation des données à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment en améliorant les caractéristiques des réseaux du bâtiment ;
• Equipements et interfaces : mettre en relation les équipements, le réseau et les services grâce à leur interopérabilité ;
• Services : utiliser la capacité de connectivité et de communication du bâtiment pour le développement de services.
2 thèmes relatifs à la gouvernance
• Sécurité numérique : sécuriser les systèmes, les interfaces et mettre en place un dispositif permettant la protection des données à caractère personnel ;
• Management responsable : optimiser la gestion de projet, le commissionnement, mettre en place un cadre de contractualisation et s’entourer d’acteurs compétents.

 

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
Ok