download

Télécharger la publication

  • logo
  • Pour télécharger la publication,
    veuillez entrer votre adresse email

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir des emails nos dernières actualités par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.

Nos campagnes

A la fois considéré responsables de la crise environnementale, le développement de l’urbanisation et l’aménagement opérationnel peuvent aussi apporter des solutions, on parle alors de développement urbain durable. L’échelle de l’aménagement opérationnel, entre bâtiment et territoire, compte tenu de l’effet de proximité qu’elle offre, apparaît en effet comme la plus appropriée pour mener des réflexions et des actions en faveur de la mobilité, la biodiversité, la résilience, …, notamment à travers la mixité fonctionnelle, la recherche d’optimisation et de mutualisation, …

Complémentaires aux actions engagées en faveur des bâtiments durables, les travaux d’intégration des problématiques environnementales dans la conception urbaine sont d’autant plus nécessaires pour faire de l’aménagement opérationnel un levier essentiel vers des territoires plus vertueux en matière de performance environnementale. 

Les enjeux

Dans une perspective de développement durable l’aménagement opérationnel vise à organiser et optimiser les espaces au regard des fonctions et usages, en vue de maîtriser la consommation des espaces naturels, de réduire les consommations d’énergie et d’eau, les déplacements et de favoriser toutes les formes de mixité (sociale et fonctionnelle).

Au-delà du bâtiment, les opérations d’aménagement, selon une approche transversale et intégrée aux différentes échelles, représentent autant d’opportunités à saisir pour engager les territoires sur la voie de la transition énergétique et écologique. Les choix effectués en matière de planification, d’organisation spatiale, de morphologie urbaine, de localisation des emplois et des activités, de gestion des mobilités… impactent en effet fortement leurs performances énergétiques et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Les travaux de l’Alliance HQE-GBC

Le changement d’échelle, du bâtiment au quartier, implique de développer des modes d’approche spécifiques. Un quartier est, plus qu’une somme de bâtiments, un système global qui a un fonctionnement propre, en interaction avec la ville.

C’est pourquoi l’Alliance HQE-GBC a publié dès 2010 un cadre pour une démarche HQE Aménagement, avec le lancement d’un certification.  Elle poursuit depuis ses travaux en partenariat avec l’Ademe et le Ministère notamment à l’articulation des démarches avec l’AEU2 et le Label EcoQuartier ou encore à la promotion de l’évaluation, notamment avec le publication en 2015 d’ un cahier de préconisations.

Dans la prolongement des travaux sur l’évaluation, elle a conduit en 2018 avec l’Ademe le premier test HQE Performance quartier à l’échelle des opérations d’aménagement, avec un focus sur 3 thématiques Mobilité, Energie/Cimat et Economie circulaire et selon deux approches :

  • Une initiée visant à sélectionner un premier panel l‘indicateurs issus des travaux de l’Ademe et du Club EcoQuartier et en précisant des règles communes pour l’évaluation ;
  • Une plus experte visant à identifier les nouveaux outils notamment logiciels nécessitant des données et modélisations dans une perspective d’évaluation plus performancielle.

A l’issue de ce test dans lequel se sont inscrites 11 opérations pilotes, l’Alliance HQE-GBC va poursuivre en 2019 la capitalisation et la diffusion des connaissances en en proposant des cahiers techniques et une veille sur les nouveaux outils.

L’Alliance HQE-GBC poursuivra également ses travaux à cette échelle à travers sa participation au projet de recherche Quartier E+C- au sein d’un consortium fédérant le CSTB, Elioth, Efficacity, Effinergie, Certivéa, l’Association BBCA et Atlantech. Comptant parmi les lauréats de la 4ème édition de l’appel à projets de recherche de l’ADEME « Vers des bâtiments responsables à l’horizon 2020 », ce projet vise à développer et tester une méthode d’évaluation Énergie Carbone à l’échelle du quartier. Cette contribution viendra nourrir les travaux plus larges d’intégration des problématiques environnementales dans la conception urbaine, et participera à faire de l’aménagement opérationnel un levier essentiel vers des territoires plus vertueux en matière de performance environnementale. Ce projet de recherche et développement s’organise en 3 grandes phases, de la définition du cahier des charges à l’élaboration de la méthode et à son application à 8 projets pilotes, pour des résultats attendus en mars 2021.

 

 > HQE Performance quartier

Test-Boite-Site6-petit      nvx.out.000.web

Projet de recherche Quartier Energie Carbone

Test-Boite-Site7-petit